Maison Gourmande et Responsable un projet pour s’unir contre le gaspillage alimentaire

Le projet Maison gourmande et responsable invite les EHPAD* à repenser leur fonctionnement dans une démarche de développement durable. Plus que jamais engagé dans la lutte contre le gaspillage alimentaire et soucieux du bien-être de ses convives, Medirest soutient ses clients participants. Une initiative pleine de bon sens.

Une entreprise nationale

Co-porté par la FNAQPA**et l’Adef Résidences***, avec le soutien de l’ADEME et l’AGIRC-ARRCO, et en partenariat avec la FEHAP, la FNADEPA, le SYNERPA, et l’ANAP, Maison Gourmande et Responsable est un projet national et inédit, au service du plaisir et de la qualité de vie en établissement senior. Après un appel à candidature fin 2018, 525 EHPAD, aux structures variées, ont été sélectionnés pour participer à cette démarche aussi environnementale que sociétale. Mis en place sur 2 ans, Maison Gourmande et Responsable accompagne les résidences sur les principaux enjeux liés à la restauration pour :

• Améliorer la satisfaction des personnes âgées,
• Diminuer le nombre de personnes en état de dénutrition,
• Réduire le gaspillage alimentaire de 30 à 50 %.

L’idée étant, notamment, de répondre aux exigences réglementaires du Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire signé en 2013 entre l’État et les représentants des acteurs de la chaîne alimentaire. Cet accord fixe notamment l’objectif national de réduction du gaspillage alimentaire à 50 % à l’horizon 2025, soit une diminution moyenne annuelle de 5 % par an entre 2013 et 2025.

« En France, les pertes et gaspillages alimentaires représentent 10 millions de tonnes de produits par an, soit une valeur commerciale estimée à 16 milliards d’euros. » – ADEME, 2018

restauration ephad


Medirest, plus investi que jamais

Impliqué en faveur du développement durable et du bien-être de ses convives, Medirest a signé, fin 2018, la charte Maison Gourmande et Responsable. « Un choix délibéré et constructif porté par la volonté de nous investir aux côtés de nos clients participants. » – Claudia Cruzatt-Mercier, Directrice de marché Medirest.

Lancé en février 2019, le projet se déroule en 3 étapes :
• Février à octobre 2019 : lancement
• Novembre 2019 à décembre 2020 : accompagnement
• Janvier 2021 : conclusion et valorisation nationale.


La première étape engage donc les établissements et les équipes Medirest à réaliser des audits de la restauration et à mesurer la satisfaction convive. Le but étant d’identifier, pour chaque établissement, la quantité de gaspillage alimentaire afin de mettre un plan d’actions adapté. Midi et soir, sont ainsi mesurés : les volumes de déchets liés à la préparation en cuisine (épluchures…), les retours assiettes (repas servis en salle à manger ou sur plateaux), et les surplus.

« Nous participons également à des journées d’échange pour analyser les résultats des diagnostics et entreprendre des actions concrètes comme : changer certains menus, revoir les quantités servies, travailler les textures, mettre à disposition de nouveaux outils, adopter de nouvelles techniques… Toutes les données que nous recueillons sont croisées avec les menus servis afin d’évaluer leur efficacité. » – Claudia Cruzatt-Mercier.
Investies pleinement dans cette démarche, les équipes Medirest travaillent en parfaite synergie avec le personnel des EHPAD. Plus qu’un projet mené de concert, c’est une véritable prise de conscience globale. « Nous menons, via ce projet, une réflexion globale portée par nos établissements partenaires. Medirest est profondément engagé dans la lutte contre le gaspillage alimentaire. Les enjeux sont importants et la responsabilité économique et environnementale de Medirest est forte. Plus nous réussirons à concevoir une alimentation plaisir, moins il y aura de personnes dénutries et d’aliments jetés. » – Claudia Cruzatt-Mercier

Le projet Maison Gourmande et Responsable encourage, d’ici 2020, la prise d’initiative. Selon les EHPAD, les premiers résultats des diagnostics obtenus diffèrent. Pour être performantes, les réponses apportées doivent être adaptées à chaque situation. « Chacun de nos clients doit trouver un process indépendant en lien avec ses besoins et ceux des résidents. Il n’y a pas de solution toute faite et nous sommes là pour les accompagner. » conclut Claudia Cruzatt-Mercier.

EHPAD ACEP LE PATIO, un exemple concret

Très attentif à la qualité de vie de ses résidents, l’EHPAD ACEP LE PATIO situé à Roissy en Brie (77) veille à répondre au mieux aux attentes de ses résidents. « Bien avant de prendre part au projet, nous travaillions déjà sur 2 des thèmes abordés par Maison Gourmande et Responsable. Nous avons notamment adhéré au concept Délices du Soir imaginé par Medirest pour lutter contre la dénutrition et les troubles de la déglutition. Seule la lutte contre le gaspillage alimentaire nous faisait défaut. » – Vanessa Monottoli, Directrice générale de l’EPHAD ACEP LE PATIO.

En adhérant à Maison Gourmande et Responsable, L’ACEP LE PATIO bénéficie d’outils performants et d’une réflexion commune. Une véritable opportunité pour l’EHPAD qui en profite pour valoriser les bonnes pratiques mises en place par ses équipes, améliorer son image de marque auprès des familles et instaurer une véritable démarche de progrès…

« Tout le personnel, ACEP et Medirest, a été formé. Des référents ont été désignés par poste pour encadrer les équipes sur le terrain et faire remonter les informations. Les résidents et les familles ont également été sensibilisés à chacune de nos actions. Cohésion et cohérence sont indispensables. » – Vanessa Monottoli. *EHPAD : établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes
**FNAQPA : Fédération Nationale Avenir et Qualité de Vie des Personnes Agées
***Adef Résidences : Acteur national reconnu dans l’accueil et l’accompagnement de personnes vulnérables